Le Suspect

UN TUEUR NOTOIRE, UN DÉLINQUANT SEXUEL NOTOIRE, OU UN LOUP SOLITAIRE ?

Était-ce Wim Smulders ?

Qui est responsable de la disparition de Tanja Groen ? Qui était à Maastricht dans la nuit du 31 août au 1er septembre 1993 ? S’agit-il d’un délinquant sexuel notoire, d’un meurtrier notoire, ou d’un loup solitaire qui fait profil bas ?

Au fil des années, un certain nombre de noms illustres ont été liés à la disparition de Tanja Groen. Pensez à Marc Dutroux, le tueur en série belge qui a également opéré dans la région frontalière du Limbourg. Le délinquant sexuel et tueur en série français, Michel Fourniret, qui a été condamné à la prison à vie, avait lui-aussi été envisagé. L’implication possible de Wim Smulders de Geldrop dans le Brabant est mentionnée de manière plus persistante depuis des années.

Vous avez un tuyau ?

En savez-vous plus sur la disparition de Tanja Groen ?

  • En savez-vous plus sur les circonstances de sa disparition ?
  • Savez-vous qui pourrait être impliqué ? Savez-vous où se trouve son corps ?
  • Ou bien avez-vous d’autres idées ou informations qui pourraient éclairer ce mystère ?

Alors aidez à ramener Tanja Groen à la maison.

Dutroux, Fourniret ou Smulders

Tant Dutroux que Fourniret ont utilisé une camionnette pour leurs crimes dans laquelle les victimes sont montées et les vélos ont été emmenés, mais aucune preuve concrète n’a jamais été trouvée contre eux. L’implication possible du fossoyeur Néerlandais Wim Smulders de Geldrop dans le Brabant est mentionnée de manière plus persistante depuis des années. L’homme avait été condamné pour le meurtre d’une femme et son nom associé à plusieurs disparitions, mais il est décédé entretemps. A-t-il quelque chose à voir avec la disparition de Tanja Groen ? A-t-il emporté ce secret dans la tombe ? Qui était Wim Smulders ?

L’assassinat de Rienja

Wim Smulders avait 55 ans lors de la disparition de Tanja. Un homme trapu et dégarni, mesurant de 1,70 à 1,80 mètre. Il travaillait alors dans l’usine de snacks Mora, mais était également fossoyeur au cimetière juif de Eindhoven. En décembre 1993, donc quelques mois après la disparition de Tanja, Smulders est arrêté pour le meurtre de Rienja Swepersadsingh, 35 ans, résidente d’Eindhoven. Initialement, cette femme aussi avait été portée disparue et il n’y avait pas de preuve concluante contre le résident de Geldrop, malgré les traces de sang de la victime trouvées dans sa voiture. Smulders était un collègue de la séduisante Rienja qui travaillait également dans l’usine de snacks ; il l’avait aidée pour un déménagement et il avait été le dernier à avoir été vu avec elle le soir de sa disparition. Il aurait aussi occasionnellement rencontré Rienja dans le cadre de rendez-vous érotiques.

« Geile Willem » (Willem le pervers)

Les témoins et experts décrivent Wim Smulders comme « arriéré et obsédé sexuel ». C’est aussi pour cela qu’on le surnommait « Geile Willem ». Lorsque le corps sans vie de Rienja est retrouvé par hasard dans la forêt entre Steensel et Veldhoven par des chasseurs, Smulders est arrêté et condamné à six ans de prison et à un séjour en centre psychiatrique. Le Centre Pieter Baan conclut que Smulders, marié et père de trois enfants, est une personne obsessionnelle qui aime dominer et humilier les femmes.

Encore deux disparitions

L’équipe des recherches qui a enquêté dans l’affaire de Rienja a attiré l’attention des enquêteurs de l’affaire de Tanja sur Wim Smulders. Le fossoyeur se rendait régulièrement à Valkenburg, dans le Limbourg, et il a été confirmé que, à une certaine période, il allait parfois à Maastricht, une ville qu’il connaissait donc bien. Mais ce n’est pas tout. Le nom de Smulders a également refait surface dans deux autres affaires de disparition de jeunes femmes qui n’ont toujours pas été élucidées à ce jour. Smulders ne peut plus être entendu puisqu’il est mort. Il est décédé en 2014 à la clinique du centre psychiatrique. Mais le meurtre de Rienja et sa supposée implication dans les autres affaires de disparition font de lui un suspect réel dans le dossier de Tanja Groen.

Il s’agit des affaires suivantes :

 ANNY HEYLIGERS – 1966

Anny HeyligersLorsqu’en novembre 1966, le mari d’Anny Heyligers, 23 ans, rentre dans son appartement de la Boutenslaan à Eindhoven, il trouve une casserole pleine sur le feu, leur petit garçon de 14 mois au lit, mais aucune trace d’Anny. Elle a laissé son manteau et son portefeuille à la maison, mais n’est pas rentrée à la maison. Elle n’aurait jamais laissé son fils seul à la maison, jurent tous ceux qui la connaissent. La police se concentre initialement sur le mari, mais celui-ci est innocent. L’enquête révèle que cet après-midi-là Anny a eu la visite d’un plombier. Qui ? Wim Smulders de Geldrop. Mais à l’époque, ce dernier ne fait pas l’objet de véritables soupçons. On ne retrouvera jamais la trace d’Anny.

 HENNY MAAS – 1975

henny maasHenny Maas est une jeune fille de 15 ans de Geldrop, lieu de résidence de Wim Smulders. Elle n’a pas la vie facile à la maison et le 18 février 1975, elle décide de s’en aller. Elle veut aller alors dormir dans un bâtiment désaffecté de la Katholieke Arbeiders Jeugd (KAG), à deux pas de la maison de Smulders. Il a été établi qu’elle connaissait personnellement le Brabançon. Et, en effet, plusieurs camarades d’école de Henny trouvent le lendemain un billet de sa part dans lequel elle écrit qu’elle se rend chez Wim Smulders… Les amis vont alors sonner à la porte de Smulders qui prétend ne pas avoir vu Henny. Depuis lors, plus personne ne l’a revue.

À l’époque, la police croyait encore un peu à l’adage qu’« il n’y a pas de meurtre sans corps » et Smulders l’échappera belle à nouveau. Après toutefois avoir été bel et bien associé et condamné pour l’affaire de Rienja, subsistent donc encore trois affaires de disparition dans lesquelles il est impliqué d’une certaine manière. Et ça ne s’arrête pas là.

La déclaration de Pieter K.

Car en 1995, dans le programme télévisé « Peter R. de Vries, reporter en affaires criminelles », on apprend qu’un escroc reconnu coupable, un certain Pieter K., a témoigné contre Smulders et l’a associé à non moins de onze meurtres commis sur des jeunes femmes, dont celui de Tanja Groen. La plupart de ces femmes auraient été enterrées par l’ancien fossoyeur sur une période de 30 ans dans les tourbières de Strabrechtse Heide, au sud-est d’Eindhoven. Smulders habitait alors à deux kilomètres de là et connaissait chaque sentier. Dans la maison d’arrêt de Grave, l’informateur Pieter K. était entré en contact avec Smulders et, selon lui, tous deux avait sympathisé parce que Pieter K., né à Eindhoven, parlait le même dialecte que Smulders. Une relation de confiance se créée alors entre les deux hommes et Smulders confesse à Pieter K. l’assassinat de Tanja Groen et de dix autres femmes selon K., qui fait une déposition détaillée dans ce sens auprès du juge-commissaire.

Chaux vive

Dans ce récit, Smulders aurait assassiné les femmes pour ensuite les inhumer à l’aide d’un « spieker » (une pelle affûtée) dans le vaste domaine de Strabrechtse Heide, non sans avoir d’abord versé sur les dépouilles de la chaux vive pour rendre plus difficile leur découverte. Les crimes ont tous une connotation sexuelle. Selon Pieter K. Wim Smulders aurait abordé Tanja la nuit de sa disparition dans les environs de Gronsveld et l’aurait fait monter à bord de sa voiture où il aurait également chargé le vélo. Si le récit de Pieter K. est exact, Wim Smulders serait tout de suite l’un des plus grands – si pas le plus grand – tueur en série des Pays-Bas et le corps de Tanja devrait donc être recherché dans les tourbières de Strabrechtse Heide.

Doutes

Le récit de Pieter K. est détaillé et contient des faits apparents qu’il n’a pas pu obtenir des médias. La police et la justice l’ont considéré comme vraisemblable et s’en sont également basé dans l’affaire de Rienja Swepersadsingh car, dans cette affaire aussi Smulders s’est largement confié, a indiqué Pieter K. Au fil du temps, certains doutes sont toutefois apparus quant à la valeur de la déposition de K. Au fond, n’était-il pas un escroc professionnel qui pouvait rapidement s’approprier des informations pour ensuite en jouer ? Sa déclaration et la condamnation du fossoyeur de Geldrop n’avaient-elles pas pour objectif la spéculation et, n’avait-il donc pas inventé certaines choses ? Une série de dépositions manquaient également de cohérence et contenaient même des informations contradictoires.

Meurtre d’Andrea Luten

Et au fil des ans, de plus en plus de choses sont devenues claires et il y a lieu de faire des réserves. Par exemple, selon K., Wim Smulders aurait également avoué le meurtre d’Andrea Luten à Ruinen, dans la province de Drenthe, en mai 1993, mais nous savons aujourd’hui que c’est impossible. Le meurtrier est Henk F. de Hoogeveen, qui a été condamné pour ce crime et dont l’ADN correspond avec les poils de pubis trouvés près d’Andrea. Pieter K. est-il allé trop loin ?

En 2021, les déclarations de Pieter K. de 1994 et de 1995 refont surface dans les médias et sont présentées comme « nouvelles », ce que l’ancienne déposition n’était évidemment pas.

Suspect principal ?

Quoi qu’il en soit, le nom de Wim Smulders est toujours et encore sous les projecteurs de l’équipe de police qui enquête sur l’affaire de Tanja Groen. Il est l’un des suspects probables. La question clé est la suivante : le soir et la nuit du 31 août 1993, Wim Smulders se trouvait-il à Maastricht ? Certains témoins ont affirmé avoir vu à l’époque Smulders dans un camping des environs de Maastricht, probablement à Valkenburg.

Si c’est vraiment le cas, vu son passé et son implication dans au moins deux autres affaires de disparition, il est sans aucun doute un suspect important. Même s’il ne pourra jamais être condamné pour ces crimes. Mais… il n’est actuellement pas certain que Smulders était effectivement à Maastricht ou dans les environs cette nuit-là. Et donc, cela ne reste pour l’instant qu’un scénario. Un scénario sinistre, c’est évident.

(Les informations sur les disparitions d’Anny Heykligers et de Henny Maas sont évidemment aussi les bienvenues !)

Reprise des recherches pour Tanja

À la mi-juin 2021, la police, en collaboration avec l’IFN, a effectué des recherches et des fouilles sur la lande de Strabrechtse pour retrouver des traces de Tanja. C’est la déclaration de Pieter K. sur Willem Smulders qui est à l’origine de ces recherches.

Cette déclaration a été réexaminée et K. a récemment encore fait l’objet d’une audition qui a confirmé son témoignage de l’époque. Certains points ont été quelque peu complétés ou corrigés.
Sur la base de cette audition, le terrain proche d’un étang des tourbières de Strabrechtse Heide a été méticuleusement fouillé, couche de terre après couche de terre, à l’aide d’une pelleteuse et en présence de géologues et d’anthropologues médicolégaux. Les recherches ont pris deux jours et ont une nouvelle fois suscité l’intérêt des médias, mais elles n’ont abouti à rien.

La police, le parquet, ainsi que le porte-parole de la famille, Peter R. de Vries, avaient manifesté dès le début de l’action leurs réserves quant aux possibilités de retrouver quelque chose.
On avait souligné le fait que le récit de Willem S. était « un des scénarios, une possibilité, une option », quant à celui de Pieter K., il était à prendre avec des pincettes.

La conclusion des recherches est que l’on pouvait biffer la possibilité que Tanja ait été ensevelie près de l’étang. « Rechercher est éliminer » selon De Vries. Ceci n’exclut toutefois pas que Willem Smulders ait été impliqué d’une certaine manière dans la disparition.

Regardez ici des fragments de Peter R. de Vries, reporter en affaires criminelles – 1996

Dans les vidéos :

  1. Les faits, la reconstitution de l’itinéraire que Tanja aurait emprunté et les scénarios possibles.
  2. L’auteur du crime ? Qui était Wim Smulders ? Qu’est-ce qui le rend suspect ?
  3. Les parents de Tanja dans le studio, leur constante incertitude. Déjà à cette époque.
  4. Le témoin qui s’est manifesté auprès de Peter R. de Vries après l’émission.

Les Faits

Dans les années qui ont suivi sa disparition, Tanja Groen a beaucoup fait parler d’elle, mais rien n’a permis de retrouver sa trace.

Ouverture d’une tombe

Fin janvier 2020, le ministère public a fait ouvrir une ancienne tombe au cimetière près de Maastricht.

Les médias

De nombreux médias (régionaux) ont régulièrement rendu compte des développements entourant la disparition de Tanja depuis 1993.

{

Le nom de Wim Smulders est toujours et encore sous les projecteurs de l’équipe de police qui enquête sur l’affaire de Tanja Groen