Reprise des recherches pour Tanja Groen

À la mi-juin 2021, la police, en collaboration avec l’IFN, a effectué des recherches et des fouilles sur la lande de Strabrechtse pour retrouver des traces de Tanja. C’est la déclaration de Pieter K. sur Willem Smulders qui est à l’origine de ces recherches.

Cette déclaration a été réexaminée et K. a récemment encore fait l’objet d’une audition qui a confirmé son témoignage de l’époque. Certains points ont été quelque peu complétés ou corrigés.
Sur la base de cette audition, le terrain proche d’un étang des tourbières de Strabrechtse Heide a été méticuleusement fouillé, couche de terre après couche de terre, à l’aide d’une pelleteuse et en présence de géologues et d’anthropologues médicolégaux. Les recherches ont pris deux jours et ont une nouvelle fois suscité l’intérêt des médias, mais elles n’ont abouti à rien.

La police, le parquet, ainsi que le porte-parole de la famille, Peter R. de Vries, avaient manifesté dès le début de l’action leurs réserves quant aux possibilités de retrouver quelque chose.
On avait souligné le fait que le récit de Willem S. était « un des scénarios, une possibilité, une option », quant à celui de Pieter K., il était à prendre avec des pincettes.

La conclusion des recherches est que l’on pouvait biffer la possibilité que Tanja ait été ensevelie près de l’étang. « Rechercher est éliminer » selon De Vries. Ceci n’exclut toutefois pas que Willem Smulders ait été impliqué d’une certaine manière dans la disparition.